Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog de boisette
  • le blog de boisette
  • : religions,familles, photos, diverses
  • Contact

Recherche

Archives

19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 16:48

Aujourd'hui nous sommes
le dimanche de l'octave après Pâques.
Le temps a passé trop vite.
Je me pose aussi des questions:
Me suis-je mal exprimée
dans l'article précédent ?
Avez-vous été choqués que
je mêle la corrida et la mort d'un taureau
à la Passion du Christ !!!


Si oui, veuillez m'en excuser.
Je voulais seulement montrer
a quel point nous étions par moment,
sous une émotion très forte,
en opposition avec nous même,
et pret à rejeter (sans même prendre
le temps  de réfléchir)
ce qui nous tenait le plus à coeur.



C'est ainsi, d'ailleurs que beaucoup
de couples se déchirent et brisent
le coeur de leurs enfants qui aiment
leurs parents d'un même amour...
et les enfants ne sont plus que des enjeux.




Amis blogueurs pensez-y !



Repost 0
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 00:00

                                                                 Oui, j'avance sur la pointe des pieds
Car, vous qui passez par là,
peut-être direz-vous : Boisette est bien naîve!
Et pourtant je sais qu'il faut que je continue.


Que fait ce prétre ? Il vient bénir les rameaux
à la porte de l'église, où sont rassemblés
un grand nombre de personnes,
qui élévent des branche de buis, d'olivier
de lauriers, et même certains tendent des palme
s.

Mais, qu'est-ce que celà signifie ?
Ce que celà signifie !
L'arrivée joyeuse, à Jérusalem,
d'un homme appelé Jésus.

Ce dessin est sur "prions en Eglise "
5 avril 2009

Et ce jour là, est lu la passion ,
de ce même Jésus.
Et parmi la foule de ceux qui l'avaient
acclamé il y en avait probablement
qui ont crié, ensuite, avec les autres:
"Crucifie-le ! "


Mais, je vais vous conter
quelque chose de très personnel.
et qui m'oblige en ce jour à réfléchir
encore davantage face à ce Jésus
qu'on glorifie et qu'ensuite on met à mort

Il y a de nombreuses années
nous étions allés en Espagne,
chez des cousins de mon mari.
Et ils nous avaient invités
à assister à une corrida.


L'aréne était pleine, et les vêtements
des toréadors superbes.
Mais quand le taureau rentra
 

les picadors commencerent à lui
lançer des flêchettes, et chaque fois
qu'ils arrivaient à en planter une la foule
applaudissait et poussait des cris de joie
J'étais attérrée par cette cruauté.
Mon coeur était serré, je souffrais
pour cette bête dont le sang coulé.
et le toréador entra sous les applaudissements
de la foule. C'est vrai qu'il était beau,et qu'il

avait une belle préstence Oui ! mais lui aussi

avait une lance et si il avait de l'allure
il était aussi cruel. Après avoir bien excité
cette pauvre bête, il lui envoya plusieurs
coups de lance sous les "OLE" de la foule
en délire et moi j'avais envie de hurler:
"arrêtez le massacre".!!!
Et le taureau finit par fléchir de ces deux
pattes avant et ensuite s'écroula.
Le toréador était  droit et fier
Et la foule se leva, lançant des fleurs
Applaudissant à tout rompre
et c'est là ou je me suis aperçu:
Ô honte ! que j'étais debout et que
j'appaudissais moi aussi la mort de
cette pauvre bête et le courage du toreador
emportée par l'entousiasme de ces gens
que cinq minutes avant je désaprouvais.
Alors je me suis rendu compte à quel point
j'étais minable !

Et le dimanche des Rameaux en entendant
La lecture de la passion du Christ
Tout à coup cet épisode m'est revenu à l'esprit.
Et  j'ai eu du mal à retenir mes larmes.
"Ô Seigneur, moi aussi je vous aurais
peut-être trahie : Pardonnez-moi"
 
Ainsi pour moi a commencé avec
cette impression de grande fragilité
de mes réactions ,
la SEMAINE SAINTE.

Blogueurs et blogueuses ne vous
laissez pas influencer par le risque
de réactions brutales et presque sauvages
de certaines dérives des mouvements de foules.
Regardez le, Il  a vraiment existé.




 


                                                                                          
 

Repost 0
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 22:42


Tout doucement, sans faire de bruit,
elle est partie, ce samedi 14 mars 2009.
De l'amour, elle en avait plein son coeur.
Pour les siens, biensûr, mais aussi pour tous
sans compter, elle le donnait.
Elle était comme la rose des enfants
qui jamais ne s'est fanée.
Et le Seigneur,qu'elle attendait impatiamment
a enfin appelée Marie-Thérése.
  


Sans regret elle est partie sachant bien
qu'auprès de Lui, près de tous elle serait



Aujourd'hui, 17 mars 2009, dans l'Eglise
nous étions tous là: Famille, amis, paroissiens
pour prier pour elle et avec elle:
Son corps était bien là dans le cercueil fermé.
Mais son âme était bien au delà,Esprit et Coeur-Amour
N'était pas loin de nous.
Ce n'était pas un adieu, c'était un aurevoir.Et les bougies brûlaitent... un peu comme à Noêl


Et les portes du Paradis étaient sûrement ouvertes





Repost 0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 16:17

Dans le désert, et d'oasis en oasis
Un cortége de dromadaires s'avance,
Trois mages guident le groupe
et sans cesse, regardent le ciel
car une étoile les guide.

Ils suivent cette étoile courageusement
La route est longue, mais ils ont confiance.


Dans le ciel les étoiles brillent,
Ils savent celle qu'ils doivent suivre.

Aucune crainte à avoir, sur le bon
chemin ils se trouvent.


Pour un petit enfant nouveau-né
de l'or,de l'encens, de la myrrhe ils apportent.


L'étoile s'est arrêtée resplendissante de mille feux
au dessus d'une humble étable:
 
Devant l'enfant ils se prosternent,
et déposent leurs présents.
Mais ensuite, avertis en songe, de ne pas
retourner voir Herode, par un autre
chemin ils regagnérent leur pays.

Et nous joyeusement , pour fêter cet événement
nous avons dégusté la belle galette des rois
en faisant attention de ne pas avaler la fève.


Mais dans leur humble logement,
Marie et Joseph  préparaient attivement
leurs quelques bagages
pour emmener  loin de Bethléem en judée
l'enfant Jésus que le Roi Herode voulait supprimer
craignant de perdre sa royauté.
 

Et les voilà fuyant,  tous les trois, dans la nuit,
en Egypte.

Et plus de 2000 ans après, Ô mon Dieu !
Où en sommes-nous ?
Savons nous nous aimer?
Savons nous pardonner ?
Et, et bien oui! savons-nous être tout simplement
heureux ! Et sourire à la vie !
Et à ceux qui nous entourent !



Repost 0
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 00:00
 

                                      
                                     Et voilà, les petits enfants,le Père Noêl repart                                                          

"Mais , Boisette dans son charriot
il y a encore un sac énorme
il n'a pas distribué tous les cadeaux."?

"Les enfants ce qu'il emporte dans son charriot
ceux sont les remerciements ."
Avez-vous pensé, les grands et les petits
à l'amour qui se cachait dans tous ces jolis paquets,
Alors merci tout simplement à ceux
qui avec tout leur coeur ont aidé ce Père Noêl
à donner, aussi, un peu de joie à ceux qui n'ont rien.


                                                Et voilà l'année 2008 qui se termine,
      et l'An nouveu qui vient.Bonne et  Heureuse  Année 2009
                   

Repost 0
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 23:19



L'Enfant Dieu vient de naître !
Les bergers ont vu l'Etoile !


Ils ont entendu la voix des anges:
"Gloria in excelcis Deo"
Gloire à Dieu au plus haut des cieux.
Et ils sont accourus pour voir le
nouveau-né.
Même s'ils n'ont pas tout compris
Ils n'ont pas hésité à l'appel  de leur coeur .
Et ils sont venus. Et ils ont vus!


L'enfant Jésus, ce tout petit enfant
dans les bras de sa Mère. la vierge Marie.

N'en voulez pas trop a Boisette de vous envoyer
cette article si tard.
Petit problème de santé.
Merci de votre comprehension..

                                                                      Geneviève Gil-Maurel

Repost 0
25 décembre 2008 4 25 /12 /décembre /2008 21:06



 NOEL!  JOYEUX NOEL!
A  VOUS  TOUS  BLOGUEURS
ET BLOGUEUSES!
ET  A  VOUS  QUI  AVEZ CREE
CE BLOG  ET  CHERCHEZ  A LE
RENDRE  ENCORE  PLUS
ATTRAYANT

Cette nuit la 5éme bougie,
entourée des quatre bougies de l'attente
La grande celle de la naissance
 d'un petit enfant, c'est allumée.


  BONNE FIN DE JOURNEE A TOUS.

Gardez en vous la flamme de
l'espérance et de l'Amour pour tous
quelque soit la couleur de la peau.



Repost 0
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 23:59

La dernière semaine de l'AVENT
tire a sa fin, et ce petit ange attend !!!
Il attend quoi ? Il attend qui ?
Le Père Noêl perchait sur son nuage
avec une hotte pleine de cadeaux ?

               Non, je suis sur que non.!!!
                      Il regarde l'étoile la belle étoile du berger
                                                                  



Dehors les enfants jouent encore un peu
la nuit va venir:"il faut rentrer les petits"
"venez voir l'arbre de Noêl"



Il fait froid mais l'Etoile scintille de plus
en plus, et dans les Eglises
quatre bougies brûlent.


Aprés demain c'est NOÊL !

JOYEUX NOÊL A TOUS.

Demain la créche sera préte
pour recevoir Celui que le petit ange attend.




Repost 0
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 23:40


Monsieur PAULO COELHO

Si je n'ai pas le droit de mettre votre article 
sur mon blog, je l'ôterai immédiatement.

Si je le mets aujourd'hui, c'est qu'il exprime
ce que nous devrions tous ressentir
que la Paix commence en nous et en
nos foyers.

Je sais mon blog est bien petit
il n'est pas littéraire, il n'est pas scientifique
il est seulement moi avec ma soif de Paix
et d'Amour.
Ma soif de Dieu et mon envie de transmettre
ma joie intérieure, mais je suis si peu de chose
et aussi bien maladroite.
                                                                        
Mais il faut que la joie éclaire nos visages
pour illuminer les autres



Repost 0
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 22:29


Soeur Emmanuelle
Toi qui tutoyais tout le monde,
(à part le Pape,"parait-il).
Ne m'en veux pas si à mon tour je te tutoie
Moi qui ai tant de mal à ce qu'on me tutoie
dans le petite groupe dont je m'occupe.

J'entends d'ici ta voix :" tutoies-les, toi"
Oui, evidemment tu as raison !
Toi qui es maintenant près du Seigneur:
Tu dois savoir à quel point je suis timide.

Mais il ne s'agit pas de moi,

(enfin, si un peu quand même)
c'est de toi dont je veux parler,
toi que je n'ai jamais vu qu'à la Télé
et dans les journaux.


Soeur Emmanuelle, je me sens encore
plus petite qu'avant, car jamais
je n'aurais eu le courage, d'aller comme toi,
vivre dans les bidonvilles.
Quelle force de caractère, quelle énergie,
pour rester dans la puanteur des ordures,
avec ces malheureux, qui, au début,
t'acceptaient mal, et que tu as su convaincre
que de ces tas d'immondices, on pouvait
tirer quelque chose.
Tu t'y es mise, toi aussi, et tu hissais
 avec eux, des sacs d'ordures sur les charettes.


Avec ton franc parlé, ton amour  des petits
enfants que tu voulais sauver et aider.
Avec tout ce que tu portais en ton coeur:
Le Seigneur est-il venu à ta rencontre ?

Vois-tu, maintenant le soleil de Dieu ?
Et sa Lumière resplendissante ?


Alors intercéde auprès de Lui pour ce monde
que tu viens de quitter !
Tu sais qu'il en a bien besoin !


Repost 0

Articles Récents

Pages