Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog de boisette
  • le blog de boisette
  • : religions,familles, photos, diverses
  • Contact

Recherche

Archives

19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 16:48

Aujourd'hui nous sommes
le dimanche de l'octave après Pâques.
Le temps a passé trop vite.
Je me pose aussi des questions:
Me suis-je mal exprimée
dans l'article précédent ?
Avez-vous été choqués que
je mêle la corrida et la mort d'un taureau
à la Passion du Christ !!!


Si oui, veuillez m'en excuser.
Je voulais seulement montrer
a quel point nous étions par moment,
sous une émotion très forte,
en opposition avec nous même,
et pret à rejeter (sans même prendre
le temps  de réfléchir)
ce qui nous tenait le plus à coeur.



C'est ainsi, d'ailleurs que beaucoup
de couples se déchirent et brisent
le coeur de leurs enfants qui aiment
leurs parents d'un même amour...
et les enfants ne sont plus que des enjeux.




Amis blogueurs pensez-y !



Repost 0
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 00:00

                                                                 Oui, j'avance sur la pointe des pieds
Car, vous qui passez par là,
peut-être direz-vous : Boisette est bien naîve!
Et pourtant je sais qu'il faut que je continue.


Que fait ce prétre ? Il vient bénir les rameaux
à la porte de l'église, où sont rassemblés
un grand nombre de personnes,
qui élévent des branche de buis, d'olivier
de lauriers, et même certains tendent des palme
s.

Mais, qu'est-ce que celà signifie ?
Ce que celà signifie !
L'arrivée joyeuse, à Jérusalem,
d'un homme appelé Jésus.

Ce dessin est sur "prions en Eglise "
5 avril 2009

Et ce jour là, est lu la passion ,
de ce même Jésus.
Et parmi la foule de ceux qui l'avaient
acclamé il y en avait probablement
qui ont crié, ensuite, avec les autres:
"Crucifie-le ! "


Mais, je vais vous conter
quelque chose de très personnel.
et qui m'oblige en ce jour à réfléchir
encore davantage face à ce Jésus
qu'on glorifie et qu'ensuite on met à mort

Il y a de nombreuses années
nous étions allés en Espagne,
chez des cousins de mon mari.
Et ils nous avaient invités
à assister à une corrida.


L'aréne était pleine, et les vêtements
des toréadors superbes.
Mais quand le taureau rentra
 

les picadors commencerent à lui
lançer des flêchettes, et chaque fois
qu'ils arrivaient à en planter une la foule
applaudissait et poussait des cris de joie
J'étais attérrée par cette cruauté.
Mon coeur était serré, je souffrais
pour cette bête dont le sang coulé.
et le toréador entra sous les applaudissements
de la foule. C'est vrai qu'il était beau,et qu'il

avait une belle préstence Oui ! mais lui aussi

avait une lance et si il avait de l'allure
il était aussi cruel. Après avoir bien excité
cette pauvre bête, il lui envoya plusieurs
coups de lance sous les "OLE" de la foule
en délire et moi j'avais envie de hurler:
"arrêtez le massacre".!!!
Et le taureau finit par fléchir de ces deux
pattes avant et ensuite s'écroula.
Le toréador était  droit et fier
Et la foule se leva, lançant des fleurs
Applaudissant à tout rompre
et c'est là ou je me suis aperçu:
Ô honte ! que j'étais debout et que
j'appaudissais moi aussi la mort de
cette pauvre bête et le courage du toreador
emportée par l'entousiasme de ces gens
que cinq minutes avant je désaprouvais.
Alors je me suis rendu compte à quel point
j'étais minable !

Et le dimanche des Rameaux en entendant
La lecture de la passion du Christ
Tout à coup cet épisode m'est revenu à l'esprit.
Et  j'ai eu du mal à retenir mes larmes.
"Ô Seigneur, moi aussi je vous aurais
peut-être trahie : Pardonnez-moi"
 
Ainsi pour moi a commencé avec
cette impression de grande fragilité
de mes réactions ,
la SEMAINE SAINTE.

Blogueurs et blogueuses ne vous
laissez pas influencer par le risque
de réactions brutales et presque sauvages
de certaines dérives des mouvements de foules.
Regardez le, Il  a vraiment existé.




 


                                                                                          
 

Repost 0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 15:37


Ils sont venus s'installer là,
Puisque d'articles il n'y a pas
Après tout pouquoi pas !!!!
Alors voilà ce que j'ai découvert :



SOS....  je ne sais pas nager
Alors, dans quoi  me suis-je engagée ?
Et ce méchant poisson
qui tourne autour de moi.

Sur l'air des bijoux de Faust (Gounod)
Boisette est-ce toi ?
Non,non ce n'est pas moi !
Même pas la fille d'un roi
qui n'a plus envie de sourire au passage
de ce poisson aux grandes dents.


Amitié à tous

Geneviéve GIL-MAUREL
Repost 0
Published by Boisette - dans Actualités
commenter cet article
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 22:42


Tout doucement, sans faire de bruit,
elle est partie, ce samedi 14 mars 2009.
De l'amour, elle en avait plein son coeur.
Pour les siens, biensûr, mais aussi pour tous
sans compter, elle le donnait.
Elle était comme la rose des enfants
qui jamais ne s'est fanée.
Et le Seigneur,qu'elle attendait impatiamment
a enfin appelée Marie-Thérése.
  


Sans regret elle est partie sachant bien
qu'auprès de Lui, près de tous elle serait



Aujourd'hui, 17 mars 2009, dans l'Eglise
nous étions tous là: Famille, amis, paroissiens
pour prier pour elle et avec elle:
Son corps était bien là dans le cercueil fermé.
Mais son âme était bien au delà,Esprit et Coeur-Amour
N'était pas loin de nous.
Ce n'était pas un adieu, c'était un aurevoir.Et les bougies brûlaitent... un peu comme à Noêl


Et les portes du Paradis étaient sûrement ouvertes





Repost 0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 18:50



La Rose et les Enfants

Il était une rose qui aimait les enfants.
Et quand ils s'approchaient pour sentir son parfum,
Ils pouvaient la toucher, elle ne piquait pas.

Il était des enfants qui aimaient cette rose,
Cette rose qui jamais ne piquait !

Il était une rose ! il était des enfants !
 

Elle avait grandi là, au milieu des champs
où les enfants venaient jouer.
Pour eux, c'était la fée "Merveille".
Et ils s'endormaient en rêvant :
A cette rose qui au milieu du près
Etait comme une lumière,
Avec sa douce senteur,
Et qui jamais ne se fanait.


Il était une rose ! Il était des enfants !


                                                                                           Geneviève GIL-MAUREL

Ce poême est dédié à Marie-Thérése R.,
qui venait chanter régulièrement
avec nous, dans notre paroisse
"notre petite souris" comme l'a surnommée
bien amicalement l'un des membres de
Saint Vincent de Paul, tant elle agissait sans bruit
mais éfficacement., en rendant service à tous..
Et maintenant , elle s'en va tout doucement
pour faire  le grand voyage vers l'Eternel..
Allongée, n'ayant plus la force de se lever
"Je suis prête" a-t-elle dit..
Et elle attend tout simplement l'heure
où le Seigeur l'appelera..





Repost 0
Published by Boisette - dans Poëmes
commenter cet article
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 23:24


Bientôt terminé le jour de la Saint Valentin
Vite, vite avant que nous soyons à demain
Un petit clin d'oeil, je vous fais,
A vous tous, je souhaite beaucoup d'amour.
C'est l'Amour avec un grand A
que je vous souhaite: L'Amour complet
L'Amour de tous, et pour tous

Et un petit cadeau ,je vous fais
 
Il est petit, mais il vient du coeur


Repost 0
Published by Boisette - dans + variétés
commenter cet article
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 22:32
  • Poëme écrit au camp de Neubrendenburg
  • le 17 décembre 1944. La danseuse était
  • une jeune prisonnière tchéque: Kvieta.
  • Elle avait vingt ans à la sortie du camp.
  • Elle est morte un ou deux ans après, de
  • la tuberculose.
A  une  danseuse
Danseuse au bras flexible et léger comme une aile
Danseuse, pourquoi danses-tu ?
La foule t'applaudit, mais ce n'est pas pour elle
Tu danserais autant si nul n'était venu.
Tu danserais autant car il faut que tu danses,
Mais dans ce mouvement du corps épanoui,
Dans ce geste des mains qui vibrent et s'élancent
Comme des oiseaux réjouis,
Dans ce geste du tronc qui se courbe et s'étire,
Dans ce drame émouvant qui nous parlent sans bruit,
Danseuse, que veux-tu nous dire ?

Tu danses le captif et tu danses l'esclave
Tu danserais l'amour incompris ou naissant,
Tu danses tous ceux-là qui portent des entraves,
Tous ceux-là que dévore un désir impuissant,
Mais tu saurais danser dans une heure de joie
L'ivresse du bonheur que le hasard t'envoie,
Même si pas un oeil ne peut t'apercevoir
Et sans public et sans miroir....
 
Danseuse, dis, lorsque tu danses
Ne serait-ce pas pour délivrer
Quelque chose en prison dans ce corps de souffrance
Quelque chose qui chante et qui voudrait pleurer ?
Danseuse en admirant la grâce de tes gestes,
Je songeais que la danse est peut-être un effort
Pour liberer l'esprit de ce carcan funeste
Où l'emprisonne notre corps?


Mais le corps est si beau et la joie est si pure
Quand on le voit ainsi défier la gravité,
Que je comprends comment le corps se transfigure
Et la chair doit ressusciter !


Mais toi qui sais, ô toi qui danses,
Toi pour qui ce monde est connu,
Réponds-moi donc ce que tu penses;
Danseuse, pourquoi danses-tu ?

MM


Micheline Maurel a été déportée de fin Août 1943
à fin mai 1945. C'est ma soeur ainée.
Elle a écrit :entre autres " La vie normale" qui a remporté
"le prix des critiques "en 1956.

 

Repost 0
Published by Boisette - dans Poëmes
commenter cet article
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 16:17

Dans le désert, et d'oasis en oasis
Un cortége de dromadaires s'avance,
Trois mages guident le groupe
et sans cesse, regardent le ciel
car une étoile les guide.

Ils suivent cette étoile courageusement
La route est longue, mais ils ont confiance.


Dans le ciel les étoiles brillent,
Ils savent celle qu'ils doivent suivre.

Aucune crainte à avoir, sur le bon
chemin ils se trouvent.


Pour un petit enfant nouveau-né
de l'or,de l'encens, de la myrrhe ils apportent.


L'étoile s'est arrêtée resplendissante de mille feux
au dessus d'une humble étable:
 
Devant l'enfant ils se prosternent,
et déposent leurs présents.
Mais ensuite, avertis en songe, de ne pas
retourner voir Herode, par un autre
chemin ils regagnérent leur pays.

Et nous joyeusement , pour fêter cet événement
nous avons dégusté la belle galette des rois
en faisant attention de ne pas avaler la fève.


Mais dans leur humble logement,
Marie et Joseph  préparaient attivement
leurs quelques bagages
pour emmener  loin de Bethléem en judée
l'enfant Jésus que le Roi Herode voulait supprimer
craignant de perdre sa royauté.
 

Et les voilà fuyant,  tous les trois, dans la nuit,
en Egypte.

Et plus de 2000 ans après, Ô mon Dieu !
Où en sommes-nous ?
Savons nous nous aimer?
Savons nous pardonner ?
Et, et bien oui! savons-nous être tout simplement
heureux ! Et sourire à la vie !
Et à ceux qui nous entourent !



Repost 0
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 00:10



Hé là ne buvez pas trop minuit vient tout juste de sonner.

PAIX  ET  JOIE  A  TOUS.
que cette année malgré
la conjoncture actuelle:
Vous soit douce et favorable.
qu'elle vous garde en pleine santé.
Et maintenant dansez, mettez de la musique.
la musique qui vous plait
Faites comme les petits personnages
de toutes régions, de tout bord.
même sans musique, ils dansent





Et n'oubliez pas de les applaudir
C'est la moindre des choses, je crois

Je tiens à remerciez tous ceux qui ont crée ces
petits personnages et les ont mis à la portée des
blogueurs gracieusement.
Au cas ou parmi ces dessins il y en auraient qui
n'en font pas parties.
Prévenez- moi en Français SVP car je ne connais pas les autres langues Merci.

Repost 0
Published by Boisette - dans + variétés
commenter cet article
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 00:00
 

                                      
                                     Et voilà, les petits enfants,le Père Noêl repart                                                          

"Mais , Boisette dans son charriot
il y a encore un sac énorme
il n'a pas distribué tous les cadeaux."?

"Les enfants ce qu'il emporte dans son charriot
ceux sont les remerciements ."
Avez-vous pensé, les grands et les petits
à l'amour qui se cachait dans tous ces jolis paquets,
Alors merci tout simplement à ceux
qui avec tout leur coeur ont aidé ce Père Noêl
à donner, aussi, un peu de joie à ceux qui n'ont rien.


                                                Et voilà l'année 2008 qui se termine,
      et l'An nouveu qui vient.Bonne et  Heureuse  Année 2009
                   

Repost 0

Articles Récents

Pages